Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 17 novembre 2007

Mes rêves, George Clooney, et moi

J'ai oublié de raconter un truc très drôle.

Le week-end dernier j'ai fait un rêve avec George Clooney.

e039faf734ae576aaacc1170b8cfba1c.jpg


Alors que je vous raconte : j'étais en voyage en un pays pluvieux avec une déprime ma maman qui m'avait laissée dans un café à la française le temps d'aller faire quelque chose. Mais avant j'avais déjà croisé George dans la rue alors que je broyais du noir.
d56c29d53d2784042bf056dafa1021b6.jpgEt là, qui je remarque à la table en noyer d'en face alors que je m'occupais à écrire quelque chose dans mon carnet d'écriture ? George, bien sûr. Celui-ci se lève et me rejoint à ma table pour me proposer d'aller boire un café en un autre endroit meilleur que celui-ci. L'homme aura sans doute remarqué la tête d'enterrée que j'ai à présenter. J'accepte l'invitation (pas folle non plus, si on ne peut pas faire confiance à George Clooney, où va le monde ?) Et alors qu'il me contourne pour se pencher vers moi à ma droite, j'ai un bisou sur la pommette au passage (héhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhé, la classe ]D)
Mais, tandis qu'il écrit un petit mot à l'adresse de maman pour la prévenir et la rassurer (Gentil monsieur), voilà que je lis par-dessus son épaule pour voir une avalanche de fautes de français par phrase.

Et là, tenez vous bien à votre fauteuil, j'ai le culot de lui demander la permission de corriger ses fautes... XD
*Lia, correctrice compulsive jusque dans ses rêves.*
George s'esclaffe évidemment toutefois, gentleman et avide de ne pas mourir avec le niveau de français d'un 6ème, il me concède la permission d'un oeil amusé et bienveillant.

Et c'est hilare là-dessus que je me suis réveillée !! XD

Comme vient de faire remarquer Roci, ça va devenir la note du samedi, alias "le rêve farfelu du samedi" parce que j'aimerais bien rêver de Clooney cette nuit aussi moi.

*Je sais c'que j'aime, les hommes aux cheveux poivre et sel, avec quelques rides et un beau corps qu'on peut se dire que ça vole pas au premier coup de vent, bref, un homme avec un grand H*