Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 décembre 2007

Féerie quand tu nous tiens

Je rentre juste de Virgin. J'étais partie avec la résolution calculée de ne pas dépenser plus de 50€.

Je commence par le but de ma visite : un livre sur les cocktails pour mamour. J'en trouve un très bien avec de belles photos et plus de 200 recettes et un texte assez conséquent. Impec. ;)

f6792ae8bb5d4cca59702e00761bf793.jpgMais voilà, l'a fallu que je tombe sur des beaux livres de féericologie... Enfer et damnation ! La tentation du troisième tome de l'Encyclopédie du Merveilleux de Edouard Brasey est trop forte ! Il ne me manque plus que lui ! Il me le faut !


7f263ac6fd67124729b74698e2c1dbb5.gif

Jusque là, pas trop de problème.
Mais ensuite je tombe sur deux magnifiques livres : Le Grand livre du monde merveilleux d'Arthur Spidewick, et Celtic Faeries (bien qu'à mon avis le titre constitue presque un pléonasme) de J.B Mange avec une préface de Pierre Dubois, l'auteur de l'Encyclopédie des Fées.

913415cbbc4f5ae6cdffa902d4abe495.jpg(En parlant de ça, celui ou celle qui me trouve l'Encyclopédie des Lutins et celle "des Elfes" aura ma bénédiction éternelle. Voilà c'est dit.)
612a3fd1d42cdefcf4b1c8b055534b4d.jpg


Horreur et damnation ! Je craque, ils sont sublimes et en plus je vais approfondir mes connaissances du folklore européen.
Au point où j'en suis, je choppe le dernier Kimi wa pet.
Conclusion : 101€ en ayant eu une réduction grâce à ma carte Virgin. Bon, ben c'est mon cadeau de noël fait à moi-même.
Putain, faut pas que j'aille à Virgin, c'est trop dangereux.
Et encore, j'ai vu que le Au Guet ! de Terry Pratchett était adapté en B.D. Mais les couleurs sont fades et le style est loin du délire auquel les couvertures des romans m'ont habituée.

Voilà, maintenant que je peux me dire que j'ai plus qu'à attendre l'année prochaine pour parvenir à faire des économies (cette année a été très dépensière, abominable -_-), passons à un autre sujet.

Des fois, enfin ces dernières semaines je sais pas c'que j'ai mais je me mets à penser à Dieu. Oui, Dieu. Mais pas Jésus, seulement Dieu. Je sais pas pourquoi, y'a comme un besoin de croire en quelque chose au-dessus d'ma tête pour pouvoir me reposer d'ssus. Moi l'athée confirmée qui adore se moquer des prêtres et des étriqués fanatiques bourrés d'intolérance.
c8fe999d2f5b550ce6a2812433fbd4b2.jpgY'a comme ça une phrase très juste dans le dernier tome de De Cape et de Crocs. Mortepuits et Le Maître d'Armes qui sont athées contrairement à Villabolos (chrétien) et Mohamed (musulman), que l'athée accomplit un miracle : unir toutes les croyances ennemies contre lui. Alors qu'à ce moment là Villabolos et Mohamed se mettent d'accord pour évangéliser ces blasphémateurs de Mortepuits et Maître d'Armes.
095a88668b18dc751c9dffc5a8da9635.jpgAttention, quand même, me faîtes pas dire c'que j'ai pas dit, j'ai pas dit que j'irai à la messe tous les dimanches. Dieu non ! Je pense comme les déistes : la foi est une affaire personnelle entre soi et Dieu et n'a pas besoin de prout prout machère du Vatican pour faire le lien et obliger le monde à penser pareil. L'Homme n'est pas fiable, faudrait être tête brûlée pour passer par lui pour arriver à l'oreille du Grand Manitou.
J'dis pas non plus que j'vais me mettre à verser dans le rose bonbon de charité chrétienne pour le salut d'mon âme. Je trouve ça d'une hypocrisie finie : je serai bon avec toi gringo pas pour ton bonheur mais pour ma pomme post-mortem.
dad3f9279a7e22aeabc48fe57de927a7.jpgNon, j'me dis juste que y'a p'têt un Grand Manitou que j'appelle Dieu par pure commodité. J'pourrais aussi bien l'appeler Odin ou Zeus, ça ferait plus ou moins le même effet culturellement.
J'dis pas non plus que je verse dans le monothéisme rigide. Pour l'instant, je pense à Dieu et j'lui donnerai une figure précise plus tard. Si ça s'trouve je crois plus en une déesse, ça serait plus logique : chienne de vie ! Tiens, et si Dieu était une femme ? Ca ferait chier le Vatican, c'est sûr !
Mais pourquoi donner un sexe à une force céleste ? Si ça s'trouve elle n'est ni homme ni femme.

Conclusion : j'vais lire mes nouveaux livres sur des créatures qui ne sont, après tout, que d'anciennes divinités, et voir si mon choix s'arrête sur l'une.
Et quand j'aurai des sous (misère de misère) j'm'achèterai une p'tite croix.

Commentaires

Eh bien. Personnellement, je suis plutôt agnostique. Mais si une entité existe, je pense que la notion de sexe ne peut s'appliquer à elle. Pour moi, ce serait quelque chose d'immatériel, qui ne vit peut-être même pas dans notre dimension et à notre échelle de compréhension. J'imagine que pour elle, il n'y a pas réellement de conception du temps. J'imagine qu'elle n'a pas forcément créé la vie sciemment et qu'elle ne s'interesse donc pas à notre bien ou à notre mal. Peut-être que lorsqu'on meurt, on la rejoint en accédant à sa dimension et à son niveau de compréhension.

Croire en quelque chose n'est pas idiot. Beaucoup d'athées prétendront le contraire mais dire que Dieu n'existe pas est déjà une forme de croyance. Nul n'a prouvé son existence mais il serait hautain d'affirmer, alors que la science revoit en question des schémas que l'on croyait certains depuis des années (preuve que notre compréhension de l'univers n'en est qu'à ses balbutiements), que l'on a prouvé qu'il n'existait pas.

La seule chose scandaleuse est d'imposer sa pensée à autrui et lui nuire d'une quelconque manière. Ce n'est pas tant la croyance qui cause les guerres que le désir égoïste des hommes de vouloir imposer leurs pensées, qu'importe lesquelles. La politique fait d'ailleurs parfois de tort que la religion.

Écrit par : Roshieru | mercredi, 05 décembre 2007

J'ai failli écrire 'agnostique' justement, j'ai été vérifier sur Wiki en pensant à ce prêtre espagnol déiste qui avait été brûlé pour hérésie au 19ème à Valence.
Donc tu es agnostique : tu ne remets pas en cause l'existence du divin mais tu es sceptique car tu sais que la vérité de son existence ou de sa non-existance est indémontrable. (Je me résume à moi-même, corrige moi si je me trompe, c'est compliqué.)
Moi je suis simple déiste : je crois en Dieu mais pas au Christ ni en la Bible et encore moins aux prêtres et à son intrumentalisation par l'Eglise.

Et quand la religion se mêle de politique comme ce fut longtemps le cas, c'est le bordel.

Écrit par : Lia | mercredi, 05 décembre 2007

Je me pose la question des miracles...? Qu'en penses-tu ?

Écrit par : Lia | mercredi, 05 décembre 2007

Ca dépend de quels miracles tu parles. Je ne pense pas que Jesus ait marché sur l'eau. Par contre les guérisons miraculeuses existent. Il faut savoir que l'Eglise prend par exemple très au sérieux la question des guérisons de Lourdes et il est quasiment impossible de se faire reconnaître miraculé... Donc quand ils te disent qu'untel a été guéri après avoir été à Lourdes, c'est pas de la propagande catholique (sinon ils valideraient les miliers de prétendants au titre chaque année...). Mais ces guérisons ne se produisent pas qu'à Lourdes, ça arrive aussi dans les hopitaux bien qu'il manque encore de réelles études statistiques à ma connaissance. Ce n'est pas quelque chose dont les médecins parlent forcément (comme les NDE qui sont encore taboue) mais ça existe. Science et vie y avait consacré un hors série que beaucoup on dénigré par préjugé mais qui était très interessant. Parfois je me demande pourquoi certains ont si peur que la science se mette à étudier des sujets que l'on attribuait jusqu'à présent au surnaturel. C'est l'occasion de les comprendre une bonne fois pour toute. Mais peut-être qu'ils ont peur que la vérité n'aille pas avec leur vision du monde (un peu comme le religieux qui ne veut pas que la science se mêle de ses croyances).

Après, qu'est ce qui entre en jeu exactement... Il est extrêmement difficile d'étudier le phénomène, car il n'est pas reproductible à volonté. C'est le même problème avec la NDE. On ne peut enquêter qu'après coup, faire des recoupements statistiques... Certains pensent qu'il s'agit d'un facteur génétique, amenant quelques individus à vaincre la maladie sans explication apparente, d'autres que c'est psychologique. Mais si ce n'est que psychologique, alors ça voudrait dire que tous les malades guériraient s'ils en ont la volonté. Hors, ce n'est pas le cas. La psychologie aide beaucoup dans le cas de maux bénins (je me soigne par homéopathie, j'en sais quelque chose) mais elle ne fait pas de... miracle.

Écrit par : Roshieru | jeudi, 06 décembre 2007

Hihihi joli final XD

Ah, rien à voir mais je viens de réaliser que le format demi-raisin est scannable ^^ je te scannerai les totems et les dessins de croquis extérieurs ce weekend ;)

*Par contre : pourrais-tu me donner le nom du livre de langue japonaise que tu utilises et qui est très bien fait ?
Et : avec mes conneries de dépensière compulsive féerico-obsessionnel, je n'ai plus de sous pour un puzzle, ça n'est pas grave si je t'en offre un beau en janvier ? *Bon, si ça se trouve t'en auras 2 : un de commerce et un fait maison par mes soins avec mes p'tites mains. :)*

Écrit par : Lia | jeudi, 06 décembre 2007

Euh, c'est grammaire systhématique de Reiko Shimamori, en 2 volumes (le 2 est apparemment épuisé, je tente de l'avoir mais sans conviction). Mais feuillette le avant car c'est vraiment complet et compliqué par l'usage de la linguistique (même si elle définit tous les termes employés), alors ça ne convient pas à tout le monde.

Sinon non, ça me dérange pas.

Écrit par : Roshieru | jeudi, 06 décembre 2007

Merci ma puce ^^ c'est pour un des kiné de Robert Picqué qui étudie le japonais.

Écrit par : Lia | vendredi, 07 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.