Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 septembre 2006

We are so screwed...

Cette nuit avec Alex c'était : Vampire la Mascarade, avec l'aide de Skype (vous connaissez ? Le petit programme rigolo et gratuit pour téléphoner de PC à PC avec un micro.)
Bon, sauf que mon CPU ne peut pas tenir Skype et MSN en même temps et j'ai dû éteindre MSN >_< Roci était partie voir la télé *je lui avais glissé comme ça durant l'aprem que ce soir ce serait soirée RP chez Kao. Mais maintenant je pourrais la prévenir clairement sans m'inquiéter de sa réaction. J'ai été inquiète de pas avoir pu lui dire bonne nuit (et j'ai 5 heures de sommeil dans les mirettes XD Alex aussi, niark :D).
On a même pas fini le scénario, j'ai terminé la seconde partie. Il m'en reste 4 ou 5
Alors je vous raconte.

La mémoire oubliée

Y'a vraiment des nuits où on se dit qu'on aurait mieux fait de rester couchée.
Blake est en face de moi à une table, c'est la rentrée, il bosse sur l'anatomie humaine, je le sais parce que je jette un oeil et j'me dis que j'peux pas l'aider. Je compatis à sa souffrance, il est brillant mais seulement en art et en galipettes (d'après ce que j'entends des fois).
Pour le 'rester couchée' je dis ça parce que un soir, j'arrive au Last Round, et tout ce que je sais c'est que Nines et Jack sont partis, après un coup de fil d'un contact anonyme, à un entrepôt du Sabbat qui y garderait une 'arme secrète'. Ca me fait penser à Survivaur, ça me fait doucement rigoler et légèrement m'inquiéter. Le truc c'est que mes héros, mes deux papa dont l'un est mon amant, sont partis sans RIEN ME DIRE et, surtout, sans MOI. Ah oui, et y'a du Sabbat à Chinatown depuis qu'on a viré les Kuei-jin (enfin que j'ai mouché Ming Xiao :P). On va finir par le raser ce quartier, c'est comme dans Harry Potter, avec le poste de professeur de Défense contre les forces du Mal : il est maudit.
Je vais voir Damsel qui discute à grands cris avec un inconnu de ce qui se passe à L.A avec le Sabbat qui veut nous chasser. Je l'interroge, elle m'envoie 'gentiment' bouler et moi je crois que je l'envoie 'simplement' chier. On est faites pour se comprendre. Alors je vais voir Skelter qui joue aux fléchettes, tout le monde a l'air nerveux.
Juste quand j'ouvre la bouche, les héros reviennent, Jack traverse le bar comme une tornade et à vue de nez il est salement amoché et très en rogne à l'oreille. Nines va plutôt bien lui, même s'il a du sang aussi, je vais le voir. Intérieurement je suis soulagée qu'ils soient en un morceau chacun. Mais ils ne m'ont pas emmenée avec eux, ça mérite un gentil foutage de gueule pour le stress occasionné. "Alors ? =}
Il me regarde - ils sont pas mal, on a pas pu voir ce qu'était cette arme secrète du coup...
Je me fous de lui à pieds joints - ah ! Si vous m'aviez emmenée, vous en serez pas là ! Bande de bourrins ! :P
-Peut-être...
-J'ai plus qu'à y aller furtivement ! =]]
Il me sourit légèrement, un sourire que je vois pas beaucoup, traduisible par 'yes! J'ai c'que j'voulais !' - En fait, j'osais pas te le demander :)
-Ahah ! Ben voyons ! =)"

Nines me montre une carte, y'a un chemin en rouge raturé, celui qu'il faut vraiment éviter, y'a un chemin en bleu en pointillé, pas super non plus, et y'a un chemin en noir. Je pense d'abord que c'est celui en noir qui est le 'chemin de la mort' mais pas du tout. Au tant pour mon symbolisme. C'est un aérodrome en construction au nord-est, près du parc des expositions. Je file, je passe chez moi mettre ma combinaison 'mission spéciale' et je choppe mon katana.

Je vous résume le truc en deux mots : foirage complet.
Je retourne au Last Round avant le levé du soleil, y'a plus que Nines et le barman. Je suis toute trouée, j'ai honte, je suis furieuse, le Sabbat va me le payer. Nines est sympa, (disons que je le foudroie des yeux avant) il évite tout commentaire. Je lui résume que j'ai vraiment pas eu de chance (ah, ça non ! >_< Saletés de dés !) Mon mexicanos me dit 'rentre chez toi, rendez-vous demain soir, branle bas de combat'.

Le lendemain je retourne au Last Round, la nouvelle s'est répandue encore plus vite que le Sabbat, tout le monde se marre, j'ai honte. Jack me lance que c'était super les trous. Je me demande qui a moufté, je monte voir Nines en envoyant chier à la ronde. Les mains sur les hanches, je le regarde et il me fait : "c'pas moi ! C'est le barman ! :)"
=_=, Je soupire, finalement je me marre, parce que bon, c'est assez comique. Quand même j'ai une image sadique à l'encontre dudit barman qui me traverse l'esprit en passage éclair mais bon.
La petite réunion commence en compagnie de Skelter, Damsel et Jack. J'adore Jack, même quand il me taquine je résiste pas, tant pis. J'apprends que évidemment le Sabbat va changer de planque pour leur arme secrète et que y'a plus qu'à attaquer le convoi.
Jack propose un plan : "on met Lia en plein milieu du chemin avec sa comb' trouée, comme ça ils sont trop occupés à halluciner et pendant ce temps on attaque !"
Je souris en le regardant "ouais, ouais, ouais..."
Nines sourit aussi, il le regarde sans rien dire puis : "sinon, c'est quoi le plan ?"
Jack, Dieu merci, redevient sérieux et propose l'usage de camion beine d'éboueurs. Genre de tanks urbains.
On y va comme ça avec des tuniques d'éboueur. "On peut y aller à 15 - dit Jack - alors on ira à 25" j'adore.
Juste avant j'ai pécho mes pistolets chéris en laissant mon gros Desert Eagle à la maison en déco'. Judith et Clara sont avec moi, en plus de mon katana. Let's go.

Et je continuerai plus tard parce que je tombe de sommeil, je mettrai des images rigolotes :P

*Edit en rajoutant des images et en reprenant la suite*

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Donc on prend le chemin avec deux camions de beine, on s'arrête avec un camion pour cacher l'autre.
On attend.
medium_c_koi_ce_pins.gifSkelter ou Nines, je sais plus, fait à Jack : "t'es sûr que tes infos..."
Jack tire la tronche de celui qui n'aime pas voir sa parole mise en doute puis il se tourne vers notre entrepôt du Sabbat et il sourit.
Et là, déboule un mastodonte, le Sabbat nous a battu question 'quiqui l'a la plus grosse' (bagnole :P). Parce que c'est un camion Cater Pillar qui nous arrive dessus ! :} Je jette un oeil et je me prends les phares dans la gueule, bien aveuglée :p (oui, encore un échec critique XD)
Le camion il nous défonce notre beine, Nines gueule "putain !! Barrez vous !!" Et comme je dois être en train de faire cette tronche : O_O*j'y vois plus rien* il m'entraîne par la taille ]D *cuicuicui*.
Le cater pillar nous embarque notre pauvre beine et il était suivi de voitures bourrées de sabbatiques. Ca y'est la bagarre générale commence. Jack et une partie des nôtres s'occupe du coin des voitures et je m'en vais rapidement aider Nines et d'autres à prendre d'assaut le cater pillar qui devrait renfermer l'arme secrète censée nous neutraliser.
J'arrive à rattraper le camion et à grimper sur ses roues puis à l'arrière, sachant qu'il est immobilisé par notre beine sous ses roues. Je vois un Anarch se faire dérouiller par trois sabbat et je tire à la tête en direction du premier. C'est une espèce de barraqué qui a très bien compris l'invitation et qui s'en va jouer du corps-à-corps, c'est là que j'aurais dû placer un truc genre "ah nan, désolée chéri mais la place au chaud est d'jà prise :]". Tant pis.
Durant le combat ça recommence, j'ai une chance de malheureuse, j'arrive pas à lui faire mal et juste à l'érafler. Je recule, je bouscule un second sabbatique qui manie un couteau. Ca y'est, je suis dans la merde, j'arrive même pas à dégager deux Nouveau-nés Etreints pour la sortie. J'essaie de trancher la main de celui qui a le couteau parce que son pote m'a déjà envoyé son poing dans la face et j'ai les dents qui baignent en choeur avec les neurones. Mais là... Echec critique, mon katana me fait 'byebye !' et vole par-dessus le bastingage T_T. Je me prends une dérouillée, je tombe, ils croient que je suis morte puisqu'ils ne comprennent pas ce qu'ils sont. En attendant l'Anarch que je voulais aider s'est transformé en tas de cendres.
Bref, le temps que je récupère de mes blessures grâce au sang, les autres sont partis se battre plus loin. Je me relève et je remarque que Nines est très mal barré car il se bat contre deux généraux du Sabbat.
Ce que je fais ? Pareil : j'attire l'attention de celui qui est le plus amoché par Nines au niveau de la clavicule (monsieur Nunchaku) notamment, en lui tirant dessus. Puis je vide le chargeur de mon Steyer M1-A avec visée laser sur sa personne, il tombe, j'en profite pour le vider assez pour qu'il tombe en Torpeur et pas assez pour le Diaboliser.
Nines est à terre, moi : medium_hiiii.gifO_o hiiiiiik ! Ni une ni deux je tire avec mon Glock 26, il se retrouve avec un handicap, il me charge (super, Nines est tranquille de ce côté là.) J'encaisse l'attaque de 'mister j'embroche le monde' (je prends beaucoup mais j'encaisse assez bien). Je me fais embrocher, Nines arrive à se relever et il le bute ! (Boum à la tête)
Bon : laaaaaaaaa foooooooooooorce est avec moiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii (après m'avoir laissé tomber) !!

On a gagné mais avec pas mal de pertes T_T, on amène le camion à un entrepôt à nous et on trouve une caisse. On l'embarque à l'intérieur, Damsel et Skelter arrivent avec des poches de sang.
Damsel remarque que la caisse a fait du chemin, beaucoup de chemin (Japon, France, Chine) c'est moi qu'ouvre la caisse avec un pied de biche. On trouve dedans un très chic vampire avec un oeil gauche et un bras droit en moins plus un pieu dans le coeur. Là dans du coton.
Tous en choeur : "c'est ça leur arme secrète ? C'est quoi ce bordel ?!"
Jack installe notre hôte sur une chaise et on l'attache. Nines lui retire son pieu. Il croise le regard de l'inconnu...
Et il tombe au sol, là, boum o_O Je me précipite pour voir ce qu'il a eu >_< je remarque que ses yeux sont vitreux comme si on lui avait arraché l'âme ! Un mort de chez mort. T_T Naaaaaaaaaaan pas Nines !
Et on est vraiment dans la merde quand Jack s'approche à son tour, croise le regard du type et s'écroule pareil !! >_< *Là j'en peux plus, j'viens de perdre mon héros et mon mentor en moins de 5 secondes T__T*
Désespoir.
La situation me dépasse totalement. Je dis à Damsel de bander les yeux du vampire et je demande à la ronde si quelqu'un sait ce qu'est ce BORDEL ??
medium_le_beckett_nouveau_est_arrive.gifLà j'entends une voix que je connais bien, une voix british, un poil foutage de gueule qui fait "moi..."
Devinez qui c'est, allez, chuis sûre que vous savez ! :D
BECKETT !! XD Hyper contente de le voir !! Beckett, monsieur 'je-sais-tout-je-peux-tout-faire', Beckett l'Invincible est là !! BANZAI !! (J'ai pas top l'air de banzai-ier là mais l'intention y est ! XD)

*Reprendra la suite demain*

Je m'exclame : "BECKETT !!" Avec la mention spéciale 'je suis si soulagée de vous voir arriver parce que c'est la meeeeeeeeerde T.T'
Beckett c'est toujours Indiana Jones, avec son pardessus poussiéreux. Il nous dit que le vampire qu'on vient de trouver est un Giovanni de la Camarilla qui dirige l'Omnifam Corp. Et que, semble t-il, Nines et Jack ont 'perdu leurs âmes' (heureusement qu'ils me refont pas 'Angel' :P) à cause du pouvoir du Giovanni. Il court après cette caisse depuis un certain temps car elle était destinée à son bien-aimé rival du Sabbat, le Tzimisce Sascha Vykos !! (Zuper ! =_=)
Et puis il nous demande si on a fouillé la caisse, genre 'mais vous pensez à rien !' Puisque, non, on n'a pas fouillé la caisse.
C'est moi qui m'en charge, en passant je demande à Skelter de mettre Jack et Nines sur des chaises parce que je supporte pas de les voir au sol et c'est quand même la chose la plus normale à faire. Je fouille la caisse et je trouve une magnifique carte de tarot. Heureusement je résiste à la faiblesse de mon clan qui est de tomber en catatonie devant la 'beauté' et je reste 'consciente'. Manquerait plus que je perde mon temps à faire des yeux de poisson mort devant une carte de tarot alors que mes deux héros sont pour ainsi dire vraiment morts.
La carte est l'arcane de la Mort, avec une note dans une langue inconnue. Je la montre à Beckett, il fait "hmmm" et me sort que c'est une des cartes d'un jeu de tarot et que c'est écrit en énochéen. Je lui demande ce que c'est ce jeu O_o. Et Beckett me propose soudainement d'aller boire un verre quand je lui pose la question.
Ca sent le souffre, ça sent le souffre, on est bien dans la merde (we are so screwed! merci Farscape :p)

Revenu au Last Round (T.T) avec Damsel et Skelter, ainsi que Nines et Jack cachés quelque part, et aussi Beckett... On apprend que nos territoires sont attaqués de partout. L'arme secrète et le convoi ayant aussi été une putain de grosse diversion ! Mais faut admettre que c'est vachement bien pensé, notre leader et notre légende sont dans les chous... Mes copains Lycans Fianna de Griffith Park sont attaqués par ceux de la Spirale noire, des Balor et des magos Nephandi (aucune idée de c'que c'est en l'entendant mais ça sent mauvais) attaquent en prime du Sabbat... Skelter et Damsel donnent des ordres mais ça se sent que ça n'a pas le niveau de Nines.
J'ai un verre entre les mains, je joue avec en écoutant Beckett, j'essaie de rester concentrée sur lui. Il est surpris parce que ce qui est écrit sur la carte est en langue enochéenne. Comme un artefact très ancien trouvé en Egypte qu'il a confié à son Sire Aristote de Laurent. Cet artefact étant la tablette expliquant les règles de ce jeu de tarot (datant d'"après Caïn").
Le type qui réunit les 6 lames du jeu a 'l'harmonie céleste dans la Main de Dieu'. Ou le pouvoir de vie et de mort. Et évidemment les cartes sont disséminées dans le monde. Et ces cartes, comme notre Giovanni, sont des personnes.
Il y a l'Amour qui est la l'Instinct et qui doit être parmi les lycans. De celui-ci, Beckett se charge.
Il y a la Modestie qui est la Raison et doit être parmi les Mages (pouarf, hey ! La bonne blague !)
Il y a la Mort, le Giovanni.
Il y a la Renommée qui doit se trouver parmi les Changelins.
Il y a la Temps, parmi les Fantômes.
Et Dieu.

Beckett me dit que je ferais mieux de fuir et trouver ces cartes pour obtenir la Main de Dieu et sauver Nines et Jack car ce n'est pas la peine de songer à vaincre Sascha pour libérer le Giovanni de son emprise, j'y arriverai pas. J'veux bien le croire, vu ma chance. Beckett me sort un éventail de billets d'avion devant son nez. Il me propose France et Russie. Qu'est-ce que j'irai foutre en Russie ? Je connais personne ! Mais j'irai sans doute plus tard, allons en France, il y a mon Sire Max là-bas.
Je dis à Blake de trouver des malles assez grandes pour transporter Nines et Jack parce qu'ils seront plus en sécurité avec moi que à L.A à présent. Je suis dégoûtée qu'on ait perdu Los Angeles en une nuit, le Sabbat va me le payer et toutes les autres créatures qui ont investi notre ville aussi ! L.A c'est chez moi ! Merde ! >_<
Je me résigne à appeler Max qui fait celui qui ne me connait pas sur le tube de l'ingrate. Putain, on dirait ma mère quand elle s'y met. Je le supplie à genoux par téléphone mais il me titille tellement que j'arrête pas de lui répondre. Il finit par raccrocher. Qu'il se plaigne pas, il a quand même eu le culot de me demander de lui livrer ma meilleure amie pour en faire son Infante ! u_u Non mais ho, ça va pas la tête ? En plus c'est trop tard, va chier le vieux connard !
Qu'à cela ne tienne.
La plus belle honte de ma non-vie est en vue : demander de l'aide à Gareth MacPherson ! U_u Raison de plus pour botter le cul au Sabbat.

Je vais chez lui, je me présente à sa grille, sa maison est super bien gardée (bouhouhou pour le théâtrale c'est loupé). Je finis à peine ma phrase que la grille s'ouvre (faut bien que son obsession pour moi serve à quelque chose u_u). J'arrive dans son hall, c'est lui qui m'ouvre en robe de chambre.
Putain il fait 2 mètres de haut ce con T_T sachant comment il est pervers et loup-garou, je me demande si j'ai bien fait de venir. Nines gueulerait s'il était encore plus vivant que mort.
Il m'amène à son salon, il est ravi de me voir même à une heure pareille. J'espère bien qu'il est ravi, mais j'chuis sûre qu'il doit se dire que je suis enfin venue tomber dans ses bras.
Dans le salon, Barry White vint confirmer ma pensée. Tiens, j'écoute pas vraiment mais je suis sûre que c'est la chanson "you are my everything" tiens, tant qu'à faire. Et la lumière, tiens.
Il me demande quel sang je voudrais boire. A oui, même si c'est un loup-garou qui se refuse à l'admettre, il le sait naturellement. Je lui dis O+ tiens. "C'est vrai qu'vous êtes un loup-garou," je lâche, oups. Il papillonne "je suis un loup-garou ?" Il me sert à boire, je bois pour me détendre. Il s'assit à côté de moi sur le canapé et hop, sa main sur ma cuisse. Apparemment la nouvelle le détourne pas tant que ça "humm... Depuis que je sais que vous êtes un vampire, moi un loup-garou... J'aime cette idée du couple que nous formerions..."
Je l'entends presque baver dans sa phrase. "Oh oui, comme Dracula qui s'occupe de cette petite Lucy ! Ecoutez Gareth !"
(=_=)°o ^_^ pensé-je. Je décide d'aller droit au but : "j'ai besoin de votre aide, je dois quitter les Etats-Unis."
Il ronronne un peu, j'lui fais un rapide topo en ne résistant pas à mettre Nines sur le tapis pour l'énerver "vous savez que c'est Nines qui contrôle les rues de L.A... 8)"
Je lui explique rapidement le topo, nous Anarch, méchant Sabbat dans nos rues, si y'a une montée de la violence en Californie ce sera de leur faute. Ca le détourne malheureusement pas tellement, alors je lâche, suppliante : "je vais vraiment mourir si vous ne m'aidez pas."
Ca y'est il atterrit ! Merci mon Dieu ! "Qu'est-ce que je peux faire ?
-J'ai besoin d'un papier pour éviter que l'aéroport fouille dans mes bagages."
Il me répond que ça ne marchera qu'en France, putain l'espoir fait vivre depuis quelques nuits !
Mais il me propose de m'emmener avec son jet privé. J'accepte.

Une fois arrivé après trois heures de vol, un gars à lui me conduit jusqu'à St André de Cubzac, je songe à fondre en larmes par désespoir mais je ne le fais pas. Il me conduit à la maison de retraite que mon père dirigeait, il y a toujours le vieil hôpital abandonné. C'est là que, avec Blake et mon chien Plum, on prend nos quartiers. Les pièces les plus reculées et fraîches sont les mieux isolées de la lumière. Je suis méfiante, la France est Camarilliste, et surtout Toréador. Ce qui veut dire qu'on doit tout le temps faire gaffe à ce qu'on dit. Alors je parle de Jack et Nines sous le nom de 'valises.' Blake, garde moi les valises, je vais voir mon Sire =_=. J'emmène Plum avec moi, histoire de me tenir compagnie et aussi parce que c'est un beau chien à la robe flamboyante. Ca peut aider d'amener, l'air de rien, un cadeau (mon pauvre chien T.T).
Le château Robillard est à cinq minutes à pieds de l'hôpital, c'est là que mon Sire tient sa cour. J'entre, évidemment on me fait 'patienter' juste le temps qu'il faut pour que je sois bien consciente qu'à la première boulette on me fait prendre mon dernier bain de soleil.
Vraiment, je hais la Camarilla.
Je rencontre enfin mon cher Sire, ce marquis de St André (tu parles d'un poste, m'étonne pas qu'il veuille monter en grade =P) Maximilien de Valens. Vous prenez Gary Oldman et vous l'avez. *Ca m'empêche même pas de le trouver chiant mais je l'aime quand même parce que je suis pas ingrate*. Après une courte discussion il accepte de me prendre sous son aile à deux conditions. (Ah oui, puis quand je lui parle d''asile' il peut pas louper de prendre le sens de sanitarium u_u). Les deux conditions est de boire les deux verres de sang (le sien, je le vois d'ici).
Je n'hésite pas, j'ai pas le choix, je bois les deux verres de sang et me retrouve avec deux liens d'un coup.
J'aime mon Sire il est très important pour moi ! Je suis vraiment heureuse de le retrouver !
Je rentre ensuite 'chez moi', toute contente de l'avoir revu !
(T_T enfoiré)

medium_au_secours.gifDe retour, Beckett est là. Il m'apprend qu'on a retrouvé Queelie et qu'il a beaucoup attiré l'attention. J'en suis heureuse, j'apprécie beaucoup Steven. Puis il me dit comme ça que j'ai été une fée nommée Ecaterina.
?_? "hein ?"
Comme il n'a pas le temps il me résume, parce que je dois trouver la fée qui représente la Renommée, et je devrais pouvoir trouver un contact Scathach. "Heiiiiin ? @_@" Enfin, je comprends rien mais c'est pas grave, je vais faire ce que me dis Beckett. Je dois me rendre au musée des Beaux-Arts de Bordeaux, trouver un tableau mural qui est un passage au royaume des fées.
La situation me dépasse vraiment, ça me rappelle l'année de mon Etreinte, on peut pas dire que j'eusse contrôlé grand chose à part mon épée, mon PC, mon outil de crochetage et mes flingues !

medium_et_merde.gifJe prends le tram pour aller au musée.
Je rencontre Judas. X_X
Je ne peux pas m'empêcher de marmonner, c'est vraiment le bouquet, c'est la cerise sur le gâteau, c'est le constat de la soirée, je suis vraiment dans la ... Je vais buter quelqu'un du Sabbat pour m'avoir forcée à retourner en France ! BORDEL DE MERDE !!
Evidemment ça attire l'attention, je suis masochiste.
Courte discussion, il me demande pourquoi je suis revenue en France, si c'est pour ceci cela, je me retiens à grand peine de lui balancer la vérité à la tronche, genre 'je suis revenue parce que L.A est tombée dans les mains du Sabbat !!' Mais je réponds rien, je dis juste que ça n'est rien de tout ça, il me lance puisque je suis toute seule : "tes amis t'ont abandonnée ?"
'Tain j'vais le buter !! >_<# J'ai Nines dans une valise alors c'est pas le soir pour que LUI me blesse !! Je suis toute seule !!
Je réplique alors il me lance que je fais encore celle qui reconnait pas ses erreurs et qui la rejette sur les autres.
J'ai un gros doute qui me frappe au visage, comme d'habitude, puis je me reprends et je ne résiste pas à le saisir à la gorge et à serrer en le collant au mur pour lui foutre la plus belle trouille de sa vie. "Fous moi la paix !"
Je le lâche ensuite, il a peur, j'en suis ravie. Il menace de porter plainte, qu'est-ce que j'en ai à foutre ce soir ! S'il était resté le cul sur sa chaise et qu'il ne m'avait pas cherchée ! Je pense à ça, j'avais qu'à pas marmonner. Mais est-ce que ça aurait changé quelque chose ? Il m'aurait sans doute pas remarquée. Tant pis pour moi. J'ai pas le temps de réfléchir sur cette graine de doute qu'il m'a plantée juste là.
Je me fous de lui, je veux récupérer Nines !
Je suis comme une gamine qu'a perdu son père, ou un bateau qu'a perdu son phare et qui sait plus où il est.
Le tram s'arrête et Judas sort après m'avoir lancé qu'il faisait ça parce qu'il ne supporte pas les hypocrites.
Il m'achève, je sors avec lui, le rattrape et lui fous mon pied au cul, il va avoir un beau bleu. Là c'est sûr qu'il va porter plainte. Et quand j'aurai une assignation à comparaître au tribunal ce sera en plein jour, je pourrais pas y aller et ça sera ma fête avec la Camarilla pour avoir brisé la Mascarade.
Mais je m'en fous, y'a toujours un moyen de régler ce genre de chose, mensonge, tromperie, ect. Et puis là ce n'est pas l'important.

Je vais au musée à pieds à partir de l'arrêt de Judas qui me traîte de folle encore une fois.
Ouais, je suis folle, c'est pas une nouvelle très fraîche.
En chemin je suis furax contre moi-même, j'arrive pas à croire qu'il ait fait mouche et je doute. Où ai-je fauté ? Incroyable que je sois encore vulnérable là-dessus. Et Nines est dans une malle et il a perdu son âme et je suis toute seule de retour à la case départ.
La prochaine que je le croise, j'lui pause la question.
Allez Judas, dis moi où j'ai tort. A part de t'avoir cru.

Je sens que je vais bientôt piquer une grosse crise de nerfs avec des larmes de crocodile à la clef. Mais pour le moment je suis occupée. Je trouve le tableau, il est sublime mais j'arrive à me contrôler. Je le touche, c'est chaud. Je me demande comment entrer puisque d'après Beckett c'est un passage féerique.
Je finis par fermer les yeux, me dire que le tableau est bien un passage, je passe la main mais ça ne va pas plus loin, je m'imagine alors que je serai dans le tableau qui est un magnifique paysage.
Ca marche, une superbe femme, celle du tableau, m'aide à entrer en me tirant par la main. Elle ressemble à une Elfe, je la trouve sublime, j'arrive pas à croire que j'ai une Elfe en face de moi. Mais je me contrôle. Elle se présente comme la Gardienne du Chemin d'Argent. Je trouve l'appellation très jolie et poétique, comme elle. Je lui présente la raison de ma venue et je suis très polie avec elle (de 1 parce que c'est une Elfe très gentille, de 2 parce que je suis une intruse). Elle me demande d'attendre, elle va chercher quelqu'un qui pourrait m'aider.
J'attends. En plus je peux admirer le soleil du paysage sans être brûlée, le soleil est étrange, il est beau. Y'a des oiseaux bizarres que je n'ai jamais vus (encore que, je ne connais pas bien les sortes oiseaux).
Elle revient avec un garçon qui ressemble à un croisement entre un Homme et un chat. Il est tout mignon, je suis toute contente d'être ici, je suis dans un conte de fées, je pense presque que je ferais bien un peu de tourisme.
Je lui explique que je cherche une fée pour qui 'renommée' serait comme un second nom. La Gardienne commence à dire "ça ne serait pas Sire..." Là-dessus Tabi, le mi-chat, lui plaque ses mains sur les lèvres et la fait taire.
J'apprends que ce nom ne doit pas être prononcé parce que en résumé, l'intéressé tue tous ceux qui l'invoquent.
Choueeeeeeeeeeeeeetteeeeeeeeeeee c'est trop ma chance vu que je vais devoir l'invoooooooquer !! =_=
Je demande s'il est possible de l'écrire, j'ai un doute mais je repense à Dark Crystal "l'écriture, des mots qui ne parlent pas".
Tabi accepte, il m'écrit un nom super long sur un petit parchemin. Je m'en retourne après les avoir remerciés et salués. Je leur avais demandé s'ils connaissaient une certaine 'Ecaterina' parce que c'est censé être moi. Oui, ils connaissent. Ah bon, finalement Beckett n'est pas tombé sur la tête. Je me demande à quoi ça rime. Surtout que Beckett m'avait montré que certains moments de ma mémoire étaient flous.
Je m'en vais en fermant les yeux et m'imaginant dans le musée en face du tableau. Je retourne à l'hôpital.

Là Blake me saute dessus en s'écriant : "mais où étiez-vous pendant deux jours ?!"
=_o Il se fout de moi lui ? "Hein ? Deux jours ?? Mais je suis partie ce soir, qu'est-ce que tu me chantes ? =_= En plus j'ai croisé Judas, c'est pas le moment de me faire chier."
Il me soutient mordicus que je suis partie pendant deux jours, et que du coup Beckett passe carrément tous les soirs.
Chouette, donc il devrait être là.
Ben Beckett aussi m'engueule presque parce que je suis partie deux jours. En plus il veut pas me croire, je lui tends le papier en faisant "taadaaa" et il me dit que c'est une mauvaise blague parce que y'a rien d'écrit.
O_O
Histoire d'en rajouter à ma honte parce que je sais que y'a quelque chose d'écrit, il le fait lire à Blake qui ne lit rien non plus.
medium_fais-chier.gifD'aaaaaaaaaccord. =_= C'est toujours pour moi, fallait que je sois la seule à pouvoir le lire parce que j'ai été une fée. En plus je me souviens pas bien de ce qui s'est passé au musée T_T.
Si Beckett continue à pas vouloir me croire je l'envoie chier. J'ai été une fée, je le suis plus, pourquoi je mentirais quand je dis que je suis pas partie deux jours et que c'est écrit sur ce putain de papier ?!
M'en fous c'est lui qui va se taper ma crise de nerfs. Je le sens.
Bon, je reprends ce papelar de mes *mip* et je le lis à voix haute. J'invoque Sire Somnia !
Après avoir longtemps halluciné sur la folie que fait cette invocation... (Nines et Jack et même le chien se lèvent avec une énorme bague super moche au doigt pour crier des trucs style "par le pouvoir de [choisissez votre élément naturel parmi les 5 en comptant l'Amour]") Et m'être cru dans Sailor Moon...
Un bonhomme bizarre des pieds à la tête et qui me sourit de toutes ses dents, style colgate, apparaît.
Il me téléporte en un endroit, une chute sur une gondole qui fait du surplace, au clair de lune. Avec une table où se trouvent plein de mets à goûter, et que je peux manger, pour faire plaisir à monsieur.
J'apprends que je peux faire à peu près n'importe quoi dans cette réalité, j'ai qu'à l'imaginer.
Puis je me retrouve en face de cette 'Ecaterina' elle est odieuse. Mince, c'est vraiment moi alors.
Je finis par comprendre que je me trouve dans mon propre esprit. Et que Sire Somnia acceptera de sacrifier sa vie en tant que 'carte' qu'à une seule condition.
Moi. Enfin 'nous'. Enfin moi avant et maintenant.
On dirait mon Sire. T_T
Je me réveille après avoir fait ce que disait Ecaterina et m'être penchée vers elle pour voir son visage juste en face du mien.
Oké, j'ai compris. On en revient à l'hôpital, Somnia m'a traumatisé ma goule. T_T En lui révélant des choses sur le monde. Il est en état de choc, terrifié. Je suis troublée mais j'avance vers Somnia et lui tends la main. "Marché conclu, je mourrai avec vous."
C'est le prix à payer pour Nines, Jack et Los Angeles. Je suis suicidaire alors j'hésite pas une seconde.
Encore un subtile changement de décors. Oké, là c'est un vrai retour à la réalité, c'est comme si Somnia venait d'être tout juste invoqué. Je me redresse, Beckett comprend visiblement rien à ce qui s'est passé.
Et Somnia me fait : "et si on parlait sérieusement maintenant ?" :]

*To be continued*

End of the post :P

Commentaires

Ouah une référence FarScapienne(dernier triptique S4) en titre, ça le fait! ^_^

*en train de lire le loooooong texte*

Écrit par : mac(The Frelling Hynerian Dominar) | mercredi, 06 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.