Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 mars 2006

Crise de paranoïa affective

Je sais pas comment, je sais pas pourquoi (si, on est en début mars) mais depuis une semaine j'ai senti la montée progressive d'une crise de paranoïa affective qui a culminé aujourd'hui.
Je crois que je suis pas 'guerie' en fait, c'est grave, ou c'est normal. En plus il pleut.

J'en ai ras la patate de la loi de Murphy, pourquoi quand j'ai pas préparé cet enfer de Rashomon, la prof commence le cours avec moi ? Je voulais qu'elle me lâche, d'accord je crois qu'elle aime bien mes prestations, encore qu'elle adore me contredire, "'nuit ténébreuse' ça fait un peu trop romantique" 2mns plus tard "une nuit de ténèbres [..] un texte influencé du romantisme japonais".
Bordel.

Je veux soit un shootgun, soit une lobotomie, soit une cabane encerclée par des zombis.

Soit une ail anti Carole.

Les commentaires sont fermés.